Petit prince des mers

IMGP4732

 

Dans l’écume et les flots sans jamais toucher terre

Petit prince des mers sur la plage endormi

Que t’importent les vents et les intempéries

Quand ta petite main serre celle de ta mère.

 

Dans ta vie bien trop courte, tu as connu davantage

D’espoir, de liberté et nul doute de courage

Que la plupart des hommes qui s’agitent ici bas

Sans jamais s’engager dans aucun combat.

 

Dans ton dernier voyage si parsemé de drames

Nul obstacle peut nuire à ton cœur, à ton âme

Et malgré l’infortune tu vogues dans les airs

Ton petit corps de prince se hisse vers la lumière.

 

Seuls ceux qui ont eu faim n’ont plus la peur au ventre

Seuls ceux qui ont souffert n’ont pas peur de mourir

Tu t’éteins en vainqueur d’une quête évidente

Car face à la terreur le seul choix est de fuir.

 

Dans ce monde cruel, la guerre fait toujours rage,

Mais toi, petit enfant, au-dessus des nuages

Petit prince des mers sur la plage endormi,

Tu protèges le monde et veilles sur nos vies.

 

Adriana De Bortoli, Petit prince des mers, Janvier 2016

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Petit prince des mers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s